Caraco_PM1

Le 29 août 1969, à Lausanne, Caraco dédicace à Raymond Aron un exemplaire de Post mortem. Ayant pris par erreur à l'envers le volume à la couverture noire, il écrit sur la dernière page:
"Pour Raymond Aron:
Un cas d'espèce
et toutefois à la mesure
de chacun
mais non pas un modèle
un avertissement plutôt."
Puis, s'avisant de sa méprise, il ajoute un mot sur la première page :
"Pour Raymond Aron:
En le mettant sous enveloppe
je m'aperçus de la présentation
que j'ose appeler dialectique
de mon opuscule
et parce que ce genre de raisonnement
ne vous est pas trop étranger
je vous l'adresse ainsi."
J'ai eu le plaisir d'acheter d'occasion, l'année dernière, cet exemplaire particulier. (Ph.B)

Caraco_PM2